A la une Sports
 

Boubakeur Mokadem. Président de la NRKGA

Les athlètes pensent à leur avenir et se dirigent automatiquement vers les équipes les plus «offrantes» en matière de cachet

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.05.17 | 12h00 Réagissez


- De quelle manière procédez-vous pour gérer au mieux votre équipe ?

Au sein du NRKGA, on retrouve neuf entraîneurs qui s’occupent en priorité du suivi et de l’accompagnement de leurs athlètes tout au long de leur carrière sportive. Etant d’anciens joueurs de handball exerçant à un haut niveau à l’échelle nationale et internationale, on peut affirmer que l’élément de l’expertise est un acquis pour l’ensemble du staff du NRKGA.

- Avez-vous bénéficié d’une quelconque aide financière ?

Au début, notre association s’occupait uniquement des garçons dans les trois catégories (benjamins, minimes et cadets). Par la suite, et en grande partie grâce aux efforts fournis par notre staff technique et les contributions de l’APC de Ben Aknoun ainsi que la DJS (Direction des jeunesse et des sports), et parfois les timides contributions des sponsors, nous avons formé une équipe féminine.

Nous comptons aujourd’hui plus de 240 membres au sein de notre association entre staff technique et athlètes, toutes catégories confondues. Cependant, pour former une équipe forte et surtout qui dure dans le temps, il faut avoir les ressources financières. Car il faut savoir qu’arrivés à un certain niveau, les athlètes pensent à leur avenir et se dirigent automatiquement vers les équipes les plus offrantes en matière de cachet. Malheureusement, le NRKGA n’ayant que peu de moyens, il ne peut pas les garder, alors que c’est justement ce club qui les a formés.

- Comparé au football, le handball est mis à l’écart. Quelle est la réalité de cette discipline en Algérie ?

Autrefois, le handball était une discipline très pratiquée en Algérie. Par la suite, il l’est devenu beaucoup moins. La cause ? Selon moi, il y en a deux. La première, ce sont les parents qui encouragent leurs enfants à pratiquer le football, certainement pour les revenus qu’ils pourront toucher une fois devenus pros. La seconde, ce sont les médias qui favorisent la plupart du temps la couverture des actions sportives autres que le handball.

- Quels sont vos projets pour le futur ?

L’objectif ultime de toute équipe sportive est de voir ses athlètes atteindre le plus haut niveau de la discipline pratiquée. C’est pour cette raison que nous nous efforçons de contribuer au bien-être de nos athlètes en termes de formation et de suivi. Notre but est de voir nos athlètes grandir avec l’amour du handball, et pourquoi pas les voir un jour au niveau de l’excellence !

Mounir Djabri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie