Régions Ouest Chlef
 

Chlef : Qui peut sauver ce qui reste de la forêt ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.12.17 | 12h00 Réagissez

Située à la lisière de la ville de Chlef, la portion de forêt urbaine de haï Nasr, épargnée jusqu’ici par l’urbanisation accélérée et désordonnée, risque à son tour d’être engloutie par le béton.

C’est le triste sort qui guette l’unique ceinture verte existante au chef-lieu de wilaya, offrant des possibilités d’activités récréatives et de détente pour la population locale. La première partie de la forêt se situe au milieu de haï Zitoune, tandis que la deuxième est mitoyenne avec le nouveau parc de loisirs (en attente de livraison) et longe haï Nasr. Des informations ont circulé dernièrement sur une éventuelle affectation de ces espaces au secteur de la construction et de l’urbanisme.

On sait, par exemple, que la wilaya projette d’y construire son nouveau siège, à l’instar des directions des Domaines, des impôts, des travaux publics et des ressources en eau. Si cela venait à se produire, ce serait un énorme gâchis, des efforts gigantesques consentis par l’Etat durant les années 70 pour doter la région d’une véritable ceinture verte.

Celle-ci fut épargnée même lors du lancement de l’opération de reconstruction de la ville suite au violent séisme de 1980. C’est dire que les responsables en place à l’époque étaient plus soucieux et plus respectueux de l’environnement. Pour leur part, les riverains et des membres de la société civile de Chlef ont tenté de sensibiliser les pouvoirs publics sur le rôle que jouent ces espaces forestiers dans l’amélioration de la qualité de vie et de l’environnement.

Pour ce faire, ils ont organisé une série d’actions de volontariat portant sur le nettoyage et l’entretien des sites et le chaulage des arbres principalement des pins d’Alep, des chênes verts et des caroubiers. Ils espèrent que leur engagement débouchera sur l’intégration des lieux dans le patrimoine naturel sauvegardé et leur aménagement en espaces récréatifs et de détente compte tenu du climat extrêmement chaud qui caractérise la ville en été.                      

Ahmed Yechkour
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...