Régions Est Skikda
 

La journée internationale du vivre-ensemble en paix célébrée à Aïn Kechra (Skikda)

L’agglomération de Boudoukha revit par le sport

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.05.18 | 12h00 Réagissez

 
	L’événement a permis aux jeunes d’exprimer leurs attentes
L’événement a permis aux jeunes d’exprimer...

Profitant de la célébration de «La journée internationale du vivre-ensemble en paix», la Direction de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya de Skikda a organisé, samedi dernier, une activité sportive à Boudoukha, la plus grande agglomération de Aïn Kechra, à l’ouest de Skikda.

L’événement, sportif dans sa forme, aura surtout servi à apporter un plus à ce village de 9 000 âmes où l’activité sportive avait presque cessé à cause des effets néfastes de la décennie noire, qui a endeuillé cette région. Des jeunes de Boudoukha témoignent à cet effet que tous les clubs sportifs du village avaient cessé toute activité durant les années du terrorisme, et même après.

Aujourd’hui, il est vrai qu’avec l’amélioration des conditions sécuritaires et le retour à la paix, beaucoup de choses ont positivement changé au village, mais la pratique sportive officielle demeure tout de même assez timide. Boudoukha restait ainsi en marge des différentes compétitions sportives de wilaya, toutes disciplines confondues. Il aura fallu attendre l’année 2016 pour qu’un groupe de jeunes décide enfin de créer un nouveau club sportif amateur versé essentiellement dans la pratique du football.

C’est a priori à cause de cette réalité que les cadres de la DJS ont tenu à célébrer «La journée internationale du vivre- ensemble en paix» dans cette agglomération. Le programme retenu à cet effet, ainsi que les statuts des personnalités invitées, témoignent, en effet, de l’importance accordée à l’événement qui a permis aux jeunes du village d’exprimer leurs attentes et de débattre surtout de leurs conditions de vie. Cette rencontre a également incité les présents à décider déjà de relancer la pratique sportive officielle et de préconiser le lancement de nouvelles disciplines sportives, dont le cross-country et le kung-fu. Ce qui s’assimile à une grande victoire de la jeunesse locale.

À noter que Boudoukha représente l’un des villages les plus meurtris par la décennie noire dans la wilaya de Skikda. Victime, malgré lui, de sa propre position géographique et de son relief surtout, ce village a longtemps été ciblé par les groupes terroristes, qui infestaient alors la zone allant des limites ouest de la wilaya de Skikda jusqu’à Jijel.    
 

Khider Ouahab
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...