Régions Est Skikda
 

Cité El Qaria À Skikda : De l’eau dilapidée en toute quiétude

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.05.17 | 12h00 Réagissez

Des habitants de la cité El Qaria, non loin de l’agglomération de Ben M’hidi, à l’est de Skikda, viennent de dénoncer le mutisme des pouvoirs publics devant le gaspillage de l’eau, au moment où, eux, ils continuent d’être alimentés au compte-gouttes.

Ils mettent en cause l’inertie des responsables, qui tardent à prendre au sérieux le problème d’une grande fuite d’eau potable, qui vient se déverser dans une grande crevasse située à quelques dizaines de mètres seulement. «Voilà où va notre eau, alors que nos robinets sont à sec. Dans le meilleur des cas, on ne voit l’eau couler dans nos cuisines qu’une fois par semaine, alors que cette fosse en reçoit souvent de grandes quantités», témoigne un habitant.

Ce dernier ajoute que cette crevasse est devenue un lieu d’approvisionnement des camions-citernes et autres tracteurs. Ces derniers viennent pomper l’eau contenue de façon presque permanente pour l’emmener Dieu sait où, selon des habitants. La fosse en question n’est en fait que des restes d’un chantier jamais achevé puis abandonné. Les travaux de fondation opérés au départ ont laissé un immense cratère qui n’a jamais été comblé, et, depuis, ce trou s’est reconverti en un petit lac, où pullulent désormais saleté et grenouilles.

Les habitants soutiennent même que cette fosse, en plus des eaux qu’elle contient, s’est vu reconvertie en une décharge sauvage. «Certains habitants de la région ne se gênent nullement de jeter leurs ordures dans ce trou, amplifiant ainsi la situation infecte des lieux», témoigne-t-on. Avec l’approche de la saison estivale et de ses chaleurs, la situation risque de s’aggraver encore, selon les mêmes sources.

Ainsi, les estivants qui arpentent les plages de Ben M’hidi et de Fil-Fila, et qui, souvent, passent par cette agglomération, risquent de déchanter. Les autorités locales, qui excellent dans le maquillage des façades limpides et des rues où passent les walis, devraient, au moins pour une fois, aller faire un tour dans ces lieux. On devrait aussi s’inquiéter et en urgence de cette fuite massive d’eau à partir d’une canalisation, qui, étrangement déverse ses eaux dans une fosse, qui, plus étrangement encore, est devenue une source intarissable dont usent certains chauffeurs de camions-citernes !                                                          

K. O.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie