Régions Est Actu Est
 

A l’appel de l’UGCAA à Oued Zenati (Guelma)

Les commerçants en grève

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	C’est surtout l’augmentation du bail de location des biens communaux loués aux commerçants qui a mis le feu aux poudres.
C’est surtout l’augmentation du bail de location des biens...

Hier, Oued Zenati, deuxième plus importante agglomération de la wilaya après Guelma, était une ville morte. Les commerçants ont baissé rideau en adhérant à l’appel de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA).

A l’exception d’une ou deux boulangeries de la ville et certains cafés, les autres commerces n’ont pas ouvert leurs portes. «J’ai l’impression d’être dans une ville soumise à un couvre-feu», nous déclare un habitant, médusé par l’ampleur du mouvement. Plus encore, même les taxis et les bus assurant les liaisons à partir d’Oued Zenati vers les communes voisines ont adhéré à la grève. «Ce que je sais, c’est que des commerçants qui louent les locaux de la commune protestent contre le nouveau bail de location qu’ils jugent trop élevé», conclut notre interlocuteur.  

Mais qu’en est-il au juste ? Ainsi, du côté de l’UGCAA, la situation est explicite. Un préavis de grève daté du 31 janvier dernier, dont El Watan détient une copie, a été adressé aux autorités de la wilaya, à la direction du commerce et à celle des transports. En effet, c’est sur la base d’une plainte des commerçants d’Oued Zenati, adressée à l’UGCAA, qu’un éventail de revendications a été porté à la connaissance de l’administration, mais visiblement il n’a pas trouvé un écho favorable.

On citera parmi ces revendications, l’organisation du souk hebdomadaire durant la journée du dimanche uniquement, la révision du nouveau bail de location des locaux de la commune, jugé trop onéreux, l’ouverture des portes des deux centres commerciaux de la ville aux commerçants, d’autant que l’Etat a déboursé de sommes colossales pour les réaliser afin d’absorber le commerce informel.

Les commerçants réclament également le renforcement de la situation sécuritaire en ville pour le maintien de l’ordre public et la protection des biens. Le secteur des transports n’est pas en reste dans les revendications de l’UGCAA, puisqu’il est demandé un aménagement et une réorganisation de la gare routière de Oued Zenati, mais aussi de lutter efficacement contre le phénomène des taxis clandestins à l’intérieur et à l’extérieur de cette infrastructure. Notons enfin que cette grève est annoncée pour trois jours.

Karim Dadci
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...