Régions Est Actu Est
 

CNAS de Mila : Des centaines de cartes Chifa gelées

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.10.17 | 12h00 Réagissez


Des centaines d’assurés sociaux affilés à la CNAS de Mila ont été désagréablement surpris par le blocage de leur carte Chifa et sont, actuellement, dans une situation telle qu’ils ne peuvent se faire délivrer des médicaments. En effet, sans prévenir ses clients, la CNAS de Mila a procédé, cette semaine, au blocage des cartes chifa des assurés débiteurs vis-à-vis de la caisse. Il s’agit, selon une source proche de la caisse, des assurés ayant commis des abus en matière de remboursements et qui sont, de ce fait, endettés envers  leur assureur.

Certes, les assurés rencontrés, mardi, à la CNAS reconnaissent avoir dépassé le seuil de remboursement autorisé pour certaines factures, mais reprochent à la CNAS de ne pas les avoir avertis pour qu’ils puissent régulariser leur situation avant le gel de leur carte. «Le blocage de ma carte à mon insu est inacceptable. J’ai une maladie chronique et j’ai besoin de médicaments aujourd’hui même. Ils (les responsables de la CNAS-NDLR) n’ont aucun sens de la responsabilité, car ils ne mesurent pas la gravité de leur décision», nous dira l’un d’eux.

Pour un ancien cadre administratif, concerné par la mesure de blocage, la CNAS n’a pas le droit de revendiquer des créances vieilles de plus de quatre ans. Le concerné, qui a porté la question devant la chambre administrative du tribunal, explique : «Selon le principe légal de déchéance quadriennale, reconnu par la loi algérienne, les dettes qui ne sont pas réclamées par le créancier au bout de quatre ans sont automatiquement effacées. Or certaines créances revendiquées par notre caisse ont dépassé les quatre ans d’âge». Et l’administrateur de poursuivre : «Personne n’a le droit de modifier un droit acquis, et la carte Chifa en est un, sans prévenir obligatoirement les bénéficiaires par voie publicitaire». Soulignons que nombreux sont les assurés qui nous ont fait part de leur intention de porter la question devant les tribunaux.  

K. Bouabdellah
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...