Régions Centre Alger
 

Deuxième incendie de voitures dans la capitale

Actes accidentels ou volontaires ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.01.18 | 12h00 Réagissez

L’incendie qui a ravagé 4 voitures s’est déclaré à 4 heures dans la commune de Aïn Benian.

C’est la deuxième fois en l’espace de quelques jours que des voitures prennent feu en plein centre de la capitale. Le deuxième incident s’est produit, hier, à la cité du 11 Décembre, à Aïn Benian. Quatre voitures appartenant à des particuliers ont été complètement calci-nées. D’après le chargé de communication de la Protection civile d’Alger, M. Benkhelfallah, «l’incendie s’est produit à 4h. Il a été vite maîtrisé grâce à l’intervention des éléments de la Protection civile, qui a limité la propagation des flammes.

L’incident a provoqué la destruction de quatre véhicules et n’a fort heureusement pas fait de victimes», confie-t-il. Rappelons que 5 autres voitures ont également pris feu récemment. La catastrophe a été évitée de justesse grâce à l’intervention rapide des éléments de la Protection civile, qui ont réussi à venir à bout de l’incendie.

Ce dernier s’est produit lorsque des véhicules ont pris feu au niveau d’une ruelle adjacente de la rue Didouche Mourad, à Alger-centre, plus exactement au niveau de la rue Achour Maïdi. Les véhicules étaient en stationnement quand ils ont été atteints par un feu dont l’origine n’a pas été précisée. Il est à noter que le président de l’APC d’Alger-Centre, Abdelhakim Bettache, s’est déplacé sur les lieux du sinistre pour s’enquérir de la situation.

Selon des sources, une information judiciaire par le parquet général d’Alger a été ouverte pour déterminer «les circonstances de cet incident ». Une affaire qui jusqu’ici n’a pas encore été résolue que survient un autre incident de même nature et de même ampleur. «S’agit-il d’un phénomène qui prend au fil des jours et des semaines de l’ampleur et qui se produit en série ?

Ou est-il question de faits sporadiques qui ne sont liés par aucune corrélation ?», s’interroge un habitant de la cité du 11 Décembre de Aïn Benian. Et d’expliquer : «Dans ces incendies, on remarque qu’il y a une volonté de nuire, car il n’y a pas de vol. J’espère cependant que ce n’est pas le début d’un enchaînement d’incendies, car si c’était le cas, ça serait la catastrophe.»

La capitale a été, pour rappel, dotée de caméras de surveillance dans ses moindres recoins. «A quoi servent ces équipements ? Ils doivent être exploités dans pareils cas afin de débusquer les auteurs, sinon ça ne sert à rien de les planter partout», confie-t-il. «Les autorités publiques veulent faire d’Alger une capitale moderne, à l’instar des grandes capitales de la Méditerranée. Ces équipements que sont les caméras de surveillance doivent être exploités dans des enquêtes pareilles.

L’inquiétude des citoyens par rapport à l’incendie de voitures dans la capitale commence à prendre du volume. Si le phénomène est le résultat d’actes volontaires, les services de sécurité doivent faire leur travail afin d’arrêter les auteurs avant qu’ils ne commettent d’autres actes», assure-t-il. 


Saci Kheireddine
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie