A la une International
 

En bref…

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.05.17 | 12h00 Réagissez


- Turquie : Ouverture d’un immense complexe pour les orphelins syriens

Un complexe destiné à accueillir 990 orphelins de la guerre en Syrie a ouvert hier dans le sud de la Turquie, a annoncé la Fondation de secours humanitaire turque (IHH). Le projet, qui a démarré en juillet 2015 et mis en œuvre par l’IHH et la fondation qatarie RAF, compte notamment 55 maisons de 350 m2 chacune, trois écoles, une mosquée, une clinique, des cours de récréation, un centre culturel, ainsi que des carrés de terre à cultiver, a précisé IHH dans un communiqué.

«L’une des structures les plus importantes du complexe est le centre de rééducation mis en place pour les enfants qui ont subi de gros traumatismes», ajoute le texte, qui précise que le centre, situé à Reyhanli près de la frontière syrienne, sera géré par 400 employés installés sur place.

- Syrie : Plus de 50 morts dans une attaque de l’EI

Plus de 50 personnes ont été tuées hier dans une attaque du groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre deux villages prorégime de la province de Hama, dans le centre de la Syrie, a affirmé une ONG. Cinquante-deux personnes ont péri dans l’attaque, dont 15 civils, 27 miliciens pro-régime et 10 personnes non identifiées qui «sont soit des civils, soit des miliciens», a précisé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’attaque a visé deux villages dans l’est de la province de Hama: Aqareb, où la population est en majorité ismaélienne, et Maboujé, où vivent des sunnites et des minorités jaafarite, ismaélite et alaouite. Dans les combats, l’EI a perdu 15 éléments. L’agence officielle Sana a affirmé que l’attaque avait coûté la vie à 20 civils à Aqareb, sans faire mention du village de Maboujé. En revanche, elle précise que la majorité des civils tués à Aqareb ont été décapités et leurs membres amputés.

- Zambie : Le Parlement européen «préoccupé» par l’arrestation du chef de l’opposition

Le Parlement européen s’est dit hier «préoccupé» par l’arrestation et l’incarcération en avril du chef de l’opposition zambienne Hakainde Hichilema, accusé de trahison. Dans une résolution adoptée à Strasbourg, les eurodéputés évoquent des «éléments indiquant que les accusations» contre M. Hichilema «seraient dues à des motivations politiques», et appellent les autorités zambiennes à enquêter sur des allégations de mauvais traitements que le chef de l’opposition aurait subis en prison.

Le Parlement européen déplore par ailleurs des «restrictions de plus en plus importantes de la liberté d’expression et d’association» en Zambie. M. Hichilema, 54 ans, a été arrêté début avril et inculpé pour «trahison», pour avoir gêné le convoi du chef de l’Etat, son rival à la présidentielle, Edgar Lungu.

- Burundi : Trois jeunes pro-régime tués suite à une explosion

Trois membres des Imbonerakure, la Ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi, le CNDD-FDD, ont été tués et deux blessés par l’explosion d’une grenade mercredi soir dans un quartier du sud de Bujumbura, a-t-on appris hier auprès de témoins et de la police. Ces Imbonerakure, un mouvement que l’ONU qualifie de milice, étaient réunis dans une maison de Gikoto, dans le quartier de Musaga, «lorsqu’on a entendu une explosion vers 20h00 (18h00 GMT)», a expliqué un témoin.

Cette maison leur servait de quartier général et ils s’y retrouvaient presque tous les soirs, selon plusieurs témoins. «Tout de suite des dizaines de policiers, des soldats et des agents du SNR ont accouru (...). Nous nous sommes terrés dans nos maisons par peur de représailles éventuelles», a ajouté le même témoin.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie