Pages hebdo Santé
 

Les scientifiques en font une cause : La vitamine C, l’espoir pour les cancéreux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.05.17 | 12h00 Réagissez

Le corps médical à travers le monde, notamment les nutritionnistes, sont formels: la vitamine C a des effets thérapeutiques magiques, voire miraculeux, contre les maladies incurables.

Dans un film diffusé en avant- première à l’occasion de la tenue du 30e séminaire international de la Société algérienne de nutrition et de médecine orthomoléculaire (Sanmo), les 12 et13 mai, qui a pour titre la formule scientifique de cette vitamine «C6H8O6», des médecins algériens et français reviennent sur l’efficacité de cette molécule naturelle qui booste le système immunitaire, l’aide à fonctionner correctement et en corrige toute déficience.

«La vitamine C permet d’avoir une réponse thérapeutique efficace, voire spectaculaire, à plusieurs maladies, déclare Dr Ilyes Baghli, président de la Sanmo. Administrer des mégadoses de cette molécule à un cancéreux qui suit des séances de chimiothérapie et de radiothérapie permet d’éviter la baisse des globules blancs et du taux de plaquettes.

Ceci permet au patient d’être en meilleur état avec moins de nausées, pas de chute de cheveux, ni de pâleur, d’asthénie ou de fatigue.»
L’OMS préconise un apport journalier de 110 mg de cette vitamine pour être en bonne santé. Les études scientifiques ont démontré qu’il est tout à fait possible d’aller vers des mégadoses de 240 mg/jour sans aucun effet secondaire. «Nous ne sommes pas dans l’euphorie ni dans la molécule extrêmement miraculeuse, mais dans le réalisme prouvé par la science», explique le professeur d’immunologie et doyen de la faculté de Médéa, Mustapha Oumouna.

«L’associer à d’autres molécules ne sera que plus bénéfique». Dans le traitement actuel du cancer, les antimitotiques sont des molécules qui tuent les cellules malades, mais n’épargnent pas les saines. «C’est là que la vitamine C intervient. Parmi les vertus de cette molécule, ses effets oxydantes  permettent de tuer les cellules cancéreuses et préserver les saines», explique Dr Naïli Tahar, vice-président de la Sanmo.

Ces médecins appellent à adopter cette nouvelle découverte et à ne pas refuser d’emblée la nouveauté, notamment celle-ci dont les bienfaits sont exceptionnels pour les malades cancéreux, atteints de tuberculose, de fièvres hémorragiques, d’hépatites et même de l’Alzheimer. Ils appellent également d’une seule voix à produire cette vitamine à forte dose en Algérie, ou à défaut à l’importer pour l’administrer aux personnes qui en ont vivement besoin et augmenter les apports journaliers pour les personnes ordinaires dans le souci de préserver le capital santé.

Asma Bersali
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie