Pages hebdo Santé
 

Sida

les hommes sont plus menacés par la maladie que les femmes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.12.17 | 12h00 Réagissez

Les hommes sont les plus menacés par la maladie du sida, en raison de leur nombre réduit par rapport aux personnes qui sollicitent les services de dépistage, selon l'Onusida.

«Les hommes ont moins de chances d'avoir accès au traitement contre le VIH et sont plus susceptibles de décéder des maladies associées au sida», a notamment affirmé l'Onusida, dans un rapport publié hier à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida et repris par l’APS. L'organisation onusienne met en lumière les angles morts dans l’implication des hommes envers les services du VIH, indiquant que les hommes sont moins susceptibles d’effectuer un dépistage du VIH ou d’accéder à la thérapie antirétrovirale, et plus susceptibles de décéder de maladies associées au sida que les femmes. «L’angle mort met en lumière le fait qu’à travers le monde, moins de la moitié des hommes séropositifs au VIH sont sous traitement, en comparaison avec 60% des femmes», indique le rapport, soutenant que «les études montrent que les hommes sont plus susceptibles que les femmes de débuter le traitement tardivement, de l’interrompre et d’être perdus au cours du suivi du traitement». «Lutter contre les inégalités qui mettent en danger les femmes et les filles face au VIH est la priorité absolue de la riposte contre le sida», a déclaré Michel Sidibé, directeur exécutif de l'Onusida.

«En Afrique subsaharienne, les hommes et les garçons vivant avec le VIH ont 20% de chances en moins de connaître leur état sérologique que les femmes et les filles séropositives au VIH, et sont moins susceptibles à 27% d’avoir accès au traitement, selon la même source. En Afrique centrale et de l’Ouest, une région qui lutte pour riposter efficacement contre le VIH, seuls 25% des hommes séropositifs au VIH ont accès au traitement. Lorsque les personnes ne sont pas sous traitement, elles sont plus susceptibles de transmettre le VIH. Lorsque les hommes ont accès aux services de traitement et de prévention du VIH, apparaît alors un triple dividende», a ajouté M. Sidibé, affirmant qu’ils se protègent eux-mêmes, ils protègent leurs partenaires sexuels et ils protègent leurs familles.
Le rapport souligne également les difficultés particulières auxquelles les hommes vivant dans les populations-clés sont confrontés pour avoir accès aux services de VIH, parmi lesquelles la discrimination, le harcèlement et le refus des services de santé.

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...