Pages hebdo Multimédia
 

Internet à très haut débit

Contrat de partenariat avec les Chinois

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.10.17 | 12h00 Réagissez

Contrat de partenariat avec les Chinois

Une cérémonie de signature de contrat avec les partenaires d’Algérie Télécom Huawei et ZTE a été organisée le 3 octobre à Oran.

Ce partenariat porte sur la réalisation du projet FTTX, qui s’inscrit dans le cadre de la modernisation du secteur des télécommunications en Algérie et qui consiste à amener la fibre optique au plus près de l’utilisateur afin de bénéficier de l’Internet à très haut débit.

Adel Khemane, DG d’Algérie Télécom, s’est rendu en compagnie de ses homologues chinois et le DG de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs à la cité des Palmiers, l’une des cités raccordées à cette technologie puis au centre de formation «Training Center FTTX», où des sessions de formation dédiées à cette technologie sont programmées pour les techniciens d’Algérie Télécom et des chefs des micro-entreprises afin de les initier à cette technologie d’avenir.

Il ne s’agit pas d’une simple formation mais l’objectif est d’aller vers un réel transfert de savoir, une des premières priorités, avec un système de certification. A terme, ils vont former d’autres personnes dans d’autres wilayas.

Par ses initiatives, il s’agit de concrétiser et de donner une impulsion significative au plan d’action de l’opérateur public, contribuer à la création d’emplois et déployer le très haut débit. Le DG de Huawei a déclaré : «Avec le FTTX, l’Algérie va bénéficier de nouveaux services efficaces. Nous allons accélérer et aller plus vite dans la réalisation de ces projets. Nous avons déjà mis en service plus de 3 centres de formation et formé plus de 1700 ingénieurs et techniciens locaux nous coopérons avec plus de 50 entreprises algériennes, de plus en plus, elles adhèrent à ce projet. Cela va bénéficier également à l’écosystème des TIC en Algérie, une voie ouverte pour le développement économique de l’Algérie».

Le DG de ZTE, dira que l’enjeu est de «gagner la confiance et d’avancer ensemble. D’ici la fin de l’année, Algérie Télécom aura le plus grand réseau d’Afrique». Présentes en Algérie depuis peu d’années, les marques chinoises spécialisées dans les TIC, notamment Huawei, ont pu prendre des parts de marché en un temps record, en gagnant la confiance des clients individuels avec leurs gammes de smartphones, mais aussi des entreprises de télécom avec les différents terminaux et solutions internet et téléphonie. Il ne s’agit pas que de débit, c’est une révolution ! Il ne s’agit pas seulement de faire les mêmes choses plus vite avec le très haut débit par FTTH, c’est beaucoup plus que cela. Parce que de nombreux services de nouvelle génération sont stimulés par le FTTH, et certains ne pourraient même pas fonctionner sans la fibre. Dans les réseaux FTTH, il y a moins de latence, pas de retard sensible ni d’interruption. Ces points sont essentiels pour des applications qui nécessitent des connexions en temps réel ainsi qu’une haute résolution de l’image. 

Kamel Benelkadi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...