Pages hebdo Auto
 

Véhicules d’occasion : Un fort intérêt pour la cote argus Algérie

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.12.17 | 12h00 Réagissez

Quelques jours seulement depuis son lancement, la cote des véhicules d’occasion en Algérie, déclinée sous l’appellation Largus.dz, suscite déjà beaucoup d’intérêt de la part des professionnels et des particuliers.

Opérationnelle depuis mercredi dernier, la plateforme Largus Algérie fait actuellement face à un flux de demandes de cotation très appréciable, aussi bien de la part des professionnels que des particuliers, nous a indiqué, hier, Mourad Saâdi, le gérant de la filiale du groupe Argus en Algérie. «Nous recevons en cascade des demandes de cotation, aussi bien de professionnels que de particuliers», soutient Mourad Saâdi, qui précise que «ces demandes sont souvent accompagnées de commentaires», qu’il qualifie de «très favorables».

Le gérant du magazine Le mensuel de l’automobile et néanmoins fondateur de cette plateforme relève néanmoins des «remarques négatives» mais qui sont, selon lui, «souvent justifiées, comme l’absence d’un modèle, d’une marque Honda et Great Wall, par exemple». Il n’en demeure pas moins que «c’est très bien comme réaction du public, qui nous encourage à poursuivre tout en confirmant que le besoin de la cotation est réel», a-t-il souligné.

Le coup d’envoi de la cote d’occasion en Algérie a été officiellement donné le 28 novembre dernier par Breton Loÿs Alexandrine, la présidente du groupe français Argus. Ainsi, dans un premier temps, le lancement de l’outil Largus.dz permettra d’avoir une cote Argus d’un véhicule sur le marché, un service en version beta, qui sera gratuit jusqu’en 2018. Argus ambitionne d’apporter au marché algérien toute son expertise et sa maîtrise dans la valorisation des véhicules d’occasion.

Le lancement de ce référentiel sur la cotation des véhicules d’occasion devra permettre à l’ensemble des professionnels de mieux appréhender le marché, car celui-ci constituera une base de données aux institutions afin de le réguler. Mieux, cette plateforme devra garantir aussi une meilleure sécurité pour les consommateurs à la faveur d’une traçabilité sur l’historique des véhicules, et contribuera à coup sûr à mieux assainir une activité jusqu’ici négligée par les pouvoirs publics.

Avec ce lancement de la cotation pour le marché automobile algérien, Argus compte proposer au marché algérien plusieurs autres outils, comme Prevar et Planet VO. Le premier proposera des scénarios anticipant la valeur résiduelle sur les années à venir, alors que le second est un logiciel dédié aux gestionnaires de l’activité VO.
 

Rabah Beldjenna
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...