Pages hebdo Auto
 

Amir Si Moussi. chef de produit chez Renault Algérie

«On est en train de penser à une version d’entrée de gamme de la Clio 4 MIB»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.04.18 | 12h00 Réagissez


- Le Dci 110 ch. est nouveau pour le client algérien. Pourquoi le choix d’une telle motorisation sur la Clio MIB ? Concrètement, cela
répond à quelle stratégie de marketing pour Renault Algérie ?

Effectivement, le Dci 110 ch. avec une boîte de vitesses à six rapports, c’est une nouveauté pour la Clio qui a été introduite avec le lancement de la Clio «Made in bladi». Cela répond à deux questions. Primo, c’est qu’avant, pour  la Clio, notre point faible c’était les moteurs.

Et après le contact avec nos anciens clients pour demander leur point de vue sur nos produits, et que peut-on améliorer, ces derniers étaient unanimes quant à la nécessité d’une autre motorisation diesel avec l’augmentation du prix des carburants. Ils nous ont suggéré une motorisation plus puissante. On a une finition GT Line qui plaît mais avec la version Dci 85 ch.., mais nos clients voulaient un moteur plus puissant pour coller à l’aspect sportif de la voiture.

En termes de stratégie de marketing de Renault Algérie, Clio, pour nous, c’est plus haut de gamme que Renault Symbol et la Dacia Sandero Stepway, et on veut chercher à travers ce nouveau moteur et la Clio Gt Line des clients du segment supérieur. On les voit dans les showrooms, notamment les anciens clients de la Renault Megane qui sont venus acheter une Clio Dci 110 ch. Le choix de la nouvelle motorisation répond donc à la demande des clients qui veulent un moteur plus puissant sur une Clio.

- On remarque que dans les finitions que vous venez de lancer, en termes d’équipements, elles sont très dotées. Est-ce que vous ne songez pas à lancer d’autres finitions moins équipées à des prix encore plus compétitifs sur le marché ?

C’est une question très pertinente. Ce qui est sûr, c’est qu’avant, sur ce segment, la Clio n’était pas la mieux équipée et on n’avait pas les meilleurs moteurs. On voulait donc lancer la Clio avec des niveaux de finitions suréquipées avec un bon rapport qualité/prix et ce sont les clients eux-mêmes qui ont imaginé le produit pour nous.

Au lancement, on voulait offrir à nos clients tous les équipements exigés. C’est un point très important pour nous. Mais, par ailleurs, on est en train de penser à une version moins équipée pour aller chercher d’autres clients qui vont venir dans un deuxième temps.

Ce qui est sûr, c’est qu’on a en bas de gamme Renault Symbol, puis la Dacia Sandero, et avec la Clio on va chercher les clients du segment supérieur, ceux qui cherchent une voiture de ville économique et très bien équipée avec un bon rapport qualité/prix et ensuite dans une deuxième étape, on va avoir une version d’entrée de gamme.

- La Clio, cinquième génération, va être lancée avant la fin de l’année en Europe. Est-ce qu’on peut savoir que c’est celle-ci qui sera concernée par la seconde phase de production (le CKD) de l’usine de Oued Tlelat ?

On vient de lancer la Clio 4. Celle-ci va vivre le temps qu’il faut, mais c’est sûr qu’on prépare des choses derrière. Il est encore trop de dire que ça sera la Clio 5 qui sera introduite dans la phase II de l’usine, le CKD. Mais ce qui est sûr, c’est que la Clio 4 aura une durée de vie limitée. 

Rabah Beldjenna
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...