Chroniques Point Zéro
 

Gravity

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.10.17 | 12h00 Réagissez


Le maire de Berrahal, dans la wilaya de Annaba, a échappé de peu à la mort après avoir tenté de s’immoler par le feu. Pourquoi ? Simplement parce qu’il a été retiré à la dernière minute de la tête de liste FLN de la localité pour les élections prochaines. Est-ce grave ? Non, mais au prix où est l’essence, il aurait pu trouver un autre moyen de mourir. Sauf qu’à chaque élection, les guerres d’influence, les coups bas et l’intervention de l’argent sale pourrissent le débat, à l’origine sur la représentation populaire, et particulièrement au FLN, où les têtes de listes sont pratiquement sûres d’obtenir un poste. Est-ce grave ? Pas vraiment, tout le monde sait, même au FLN, que c’est Djamel Ould Abbès, non choisi par la base du FLN, qui fabrique les listes, mais comme il est sage, il a mis en place une commission de recours pour ceux qui ont été éjectés des listes, commission dirigée par Amar Saadani.

Ould Abbès donc pour les listes, Saadani pour les recours, autant dire qu’un potentiel candidat FLN a du chemin à faire. Mais est-ce grave si on n’est pas élu sur la liste FLN et qu’on ne devient pas maire? Non, d’ailleurs le propre fils d’Ould Abbès avait été arrêté à Moretti, soupçonné de vendre des places sur les listes de députés FLN, et Saadani lui-même avait été accusé d’évasion fiscale, les services de sécurité n’ayant pas bien compris comment un ancien pompiste de Naftal devenu secrétaire général du FLN a pu amasser autant d’argent pour s’acheter des appartements à Paris, même avec des cachets occasionnels dans les mariages en appoint. Mais non ce n’est pas grave, puisque aucune des deux personnes ni leurs enfants n’ont été inquiétés par la justice, qui a déjà oublié ces affaires. Est-ce grave si malgré tout c’est encore le FLN qui gagnera la majorité des APC aux élections ? Non, pour la population qui élit les candidats, rien n’est grave, l’essentiel étant qu’il y ait des élections régulièrement. Qu’est-ce qui est grave alors ? Justement, c’est que plus rien n’est grave.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...